Être maman de 1, 2, 3 ou 4 enfants, c’est si différent?

Maman, boulot, dodo - Maman de 1, 2, 3 ou 4 enfants, c’est si différent?

On a tous des périodes où la vie va plus vite qu’à l’habitude, où on a de la broue dans le toupet. Je n’ai qu’un seul enfant (qui en vaut plusieurs côté énergie) et je suis très souvent à bout!

J’ai eu envie, un peu pour me consoler et beaucoup par curiosité, de savoir comment le quotidien se vivait selon le nombre d’enfants présents dans la maisonnée. Je vous laisse constater à quel point il est faux de toujours se penser seule à vivre certaines situations! Vous pourriez être surpris avec ce qui suit!

J’ai questionné 9 mamans qui ont de 1 à 9 enfants sur certains sujets. La plupart sont en couple, d’autres monoparentales. Pour la majorité, les enfants vont à la garderie, d’autres sont à temps plein à la maison.

La garderie : comment vous organisez-vous?

Maman de 1 (20 mois) – Margaux
« Fiston va à la garderie depuis qu’il a 9 mois, donc l’organisation est bien rodée ! Le matin, on part tous les 3 (mon chum, mon fils et moi) à 7h. On va déposer Mathias à la garderie, qui est à 4 minutes en voiture de chez nous. Ensuite, avec mon chum, on va au stationnement incitatif et on prend le bus jusqu’au centre-ville de Montréal. On travaille au même endroit, ça a un côté pratique, surtout quand la garderie appelle en cas de maladie! Le soir, je termine un peu plus tôt que mon chum alors c’est moi qui reprend l’auto et vais chercher Mathias, alors que mon chum rentre à pied depuis la gare de bus, à 15 minutes de chez nous. »

Maman de 2 (18 mois, 4 1/2 ans) – Jessica N.
« Ils vont à la garderie tour les deux dans la même bâtisse mais 2 garderies différentes. Raphael fréquente la maternelle 4 ans pour handicapés tout les matins. Le transport scolaire passe le chercher à la garderie et le rapport avant le dîner. Je m’occupe d’eux seule le matin. On se lève vers 5h45-6h, on prend le temps de se réveiller (difficile pour nous!) et on enclenche la routine obligatoire qui permet le bon fonctionnement : s’habiller, déjeuner (médication), brosser les dents et ensuite on se relaxe en regardant la télé pendant que je me prépare pour le travail. Ensuite, on se prépare à quitter. Tout ça avec supervision de pictogrammes sinon mon grand bifurque ou lanbine et peut prendre 25 minutes à mettre une paire de pantalon à force d’être distrait! »

Maman de 3 (3, 4 1/2 et 6 ans) – Chantal
« La plus vieille est à l’école et prend l’autobus scolaire. Les deux autres ne vont pas à la garderie et restent donc à la maison avec moi. »

Maman de 4 (16 mois, 3, 4 et 6 ans) – Josée
« Les trois plus jeunes vont en CPE et la plus vieille à l’école. Le matin, Frédéric est tout seul avec les 4 enfants car je pars très tôt pour le travail. C’est lui qui va porter Émilie à l’arrêt d’autobus et ensuite les 3 autres au CPE. Moi, le soir, je vais chercher Émilie à l’école à 15h40 et les 3 autres à la garderie à 16h. On est tous de retour à la maison vers 16h20… Je suis seule avec eux jusqu’à 18h30 quand Frédéric arrive du travail. »

Maman, boulot, dodo - Maman de 1, 2, 3 ou 4 enfants, c’est si différent?
Crédit : Margaux Soprano

Les repas : l’heure du souper, comment ça se passe?

Maman de 1 (3 ans) – Laurianne
« J’ai un trouble déficitaire de l’attention, ce qui fait que je suis hyper désorganisée; la planification n’est pas vraiment un talent chez moi, malgré mes efforts. Je pense rarement le matin à sortir quelque chose du congélateur pour le repas du soir, alors je décide souvent en rentrant à la maison ce qu’on va manger. C’est un peu un miracle que je réussis tout de même à préparer des trucs assez santé. Comme j’essaie de faire des activités avec ma fille la fin de semaine et passer le maximum de temps avec elle, c’est rare que j’ai le temps de cuisiner des plats en grosse quantité pour la semaine. Des fois, la mijoteuse me sauve la vie. C’est rare qu’on fait livrer le repas ou qu’on sort au resto. Malgré ma désorganisation, j’essaie de cuisiner le plus possible. »

Maman de 2 (4 et 5 ans) – Catherine
« Pour le souper c’est un peu chaotique, tout dépendant des jours. On arrive à la maison vers 16h45 et on soupe vers 18h. Les menus sont déterminés d’avance car on fait l’épicerie en conséquence de ce qu’on va manger. Les filles ont souvent 8 000 demandes pendant que je fais le souper car elles ne m’ont pas vu de la journée et elles veulent jouer avec moi et me voir. Souvent je les intègre dans la préparation du souper pour de petites choses (couper des légumes par exemple). Quand mon chum arrive vers 18h, on mange. On commence à apprendre aux cocottes à ramasser leur vaisselle. »

Maman de 3 (3, 4 1/2 et 6 ans) – Chantal
« Mon objectif serait d’avoir un menu préparé à l’avance, minimum pour une semaine, mais mon idéal serait un menu sur au moins un mois.  Malheureusement, les repas sont une grande source de « stress » dans le sens que je veux qu’on mange bien et de façon équilibrée, mais préparer dîner et souper trop souvent à la dernière minute, ça complique les choses un peu. En général, on s’en sort bien avec un bon repas mais c’est pas toujours un moment agréable de penser à ce que l’on mange. Parfois, même je dirais trop souvent, on se tourne vers un repas de resto, souvent rapide, et à chaque fois je m’en veux. Le menu est définitivement un objectif à travailler ici. Et aussi essayer beaucoup de nouvelles recettes pour éviter de toujours manger la même chose. »

Maman de 4 (16 mois, 3, 4 et 6 ans) – Josée
« Le dimanche, je fais une grosse recette double que je congèle. Sinon, vu que j’arrive à la maison vers 16h20 avec les 4 enfants, je pars un repas au four ou je sors de quoi de déjà fait et on mange vers 5h30 sans papa. J’avoue que les repas, c’est mon plus gros casse-tête. »

Maman, boulot, dodo - Maman de 1, 2, 3 ou 4 enfants, c’est si différent?
Crédit : Jessica Nadeau

L’heure du dodo : avez-vous une routine efficace?

Maman de 1 (20 mois) – Margaux
« Après le souper on joue un peu et ensuite on prend le bain, qui n’est pas toujours pas une partie de plaisir alors ça dure rarement plus que 10 minutes. Ensuite je le crème et le met en pyjama. Plus il vieillit, plus il lui reste d’énergie rendu là, alors on joue, on commence un peu à pouvoir aller dehors. S’il es trop fatigué on regarde des dessins animés. À 19h c’est dodo! On lit 1 ou 2 livres tous les 3 ensembles et il se couche après et s’endort tout seul en 2 minutes depuis qu’il a 1 an! On est chanceux… à 19h, avec mon chum, on soupe et on est relax pour la soirée! »

Maman de 2 (4 et 5 ans) – Catherine
« Pour le dodo, on a la même routine depuis leur 1 an. Quand c’est le temps, on va brosser les dents, brosser les cheveux et on va aux toilettes. Ensuite, on met le pyjama et on choisit un livre. Après la lecture, on borde. Parfois, ça chigne un peu car elles ne veulent pas se coucher mais habituellement, tout se fait hyper bien. La constance est vraiment la clé. On a aussi la routine de fin de semaine qui fait qu’elles peuvent se coucher plus tard et souvent dans la même chambre. Bien qu’elles jasent beaucoup, elles s’endorment quand même facilement. »

Maman de 3 (3, 4 1/2 et 6 ans) – Chantal
« Nous n’avons jamais vraiment eu de routine, à part le pipi et le brossage des dents. La plupart des journées il y aussi le bain ou la douche qui entre dans la « routine ». Parfois on lit une histoire, parfois non. Si bain/pipi/dents est considéré comme une routine, on en a une, sinon, non. Et ça va bien habituellement pour le dodo. Parfois c’est plus difficile, mais en général ça se passe bien. »

Maman de 4 (8, 20 mois, 4, 6 ans) – Jessica L.
« Apres le souper c’est 1 à la fois dans le bain pour qu’après on relaxe tous devant un émission  et à 20:00 c’est DODO!  »

Maman, boulot, dodo - Maman de 1, 2, 3 ou 4 enfants, c’est si différent?
Crédit : Jessica Lemay

Le ménage : ça se fait en famille ou en solo?

Maman de 1 (3 ans) – Laurianne
« Je m’occupe de ma fille à 100 % depuis le début du mois de décembre 2015. Mon mari, dont je suis séparée, éprouve des problèmes de santé qui affectent sa capacité à prendre soin de lui-même, et donc à prendre soin d’un enfant en bas âge. Il n’habite plus avec nous depuis la date de séparation. »

Maman de 2 (4 et 5 ans) – Catherine
« Pour ce qui est de s’occuper de la maison, mon chum fait tout ce qui est rénovation et réparation. Il ne s’occupe pas du ménage car on a une femme de ménage, ce qui m’a enlevé un gros poids de sur les épaules. Je m’occupe du lavage et de la balayeuse le reste du temps. Pour dehors, on a chacun nos choses à faire. On fait souvent participer les enfants car elles veulent aider. Donc on peut dire qu’on fait une belle équipe 50 – 50!  »

Maman de 3 (3, 4 1/2 et 6 ans) – Chantal
« C’est plus près de 25-75 ou moins. Habituellement, c’est moi qui s’occupe de la majorité des tâches ménagères et de tout ce qui entoure l’organisation de l’espace, en plus des finances et rendez-vous des enfants, magasinage et épicerie. Mon chum s’occupe surtout du gazon l’été, de la neige l’hiver. Il fait aussi les tâches saisonnières comme ouvrir/fermer la piscine et installer/enlever les lumières de Noël et d’autres trucs du genre. Mais, étant à la maison, il y a des tâches que j’inclus à mon quotidien pour éviter d’en faire la fin de semaine aussi, comme le lavage qui est fait sur une base très régulière. C’est certain aussi que le fait que je ne travaille pas à l’extérieur je trouve ça important de faire ma part à la maison. Par contre, il faut aussi tenir compte que mon but premier n’est pas de laver la maison à longueur de journée mais plutôt de passer mon temps avec mes filles. Alors on essaie d’avoir un certain équilibre. Étant donné qu’il y a des choses que j’aime faites à ma manière, j’essaie de ne pas en vouloir à mon chum s’il ne s’occupe pas de cette tâche. La division des tâches reste un sujet « chaud » à la maison et on essaie de se parler le plus possible pour que les attentes de chacun soient claires.  »

Maman de 4 (2 1/2, 6 1/2, 9 1/2 et 12 ans) – Sylvia
« Mon conjoint participe très bien aux travaux ménagers. En fait, il en fait même plus que moi! Par contre, je m’occupe à 99.9% de tout ce qui concerne les enfants : rendez-vous (dentiste, optométriste, médecin, activités sportives, sorties chez des amis…), devoirs, documents de l’école ou contrat de la garderie, etc. Il ne m’a jamais demandé de prendre ces éléments en charge. Mais quand il est allé chez le médecin et qu’il a été incapable de me dire plus que : « Je pense que tout va bien » à son retour, je me suis promis que j’irais moi-même à l’avenir. Et les enfants ne veulent rien savoir de faire leurs devoirs avec papa. Il est un peu moins patient que moi… »

Le travail : temps plein, partiel ou à la maison?

Maman de 1 (3 ans) – Laurianne
« Je suis employée et je travaille 37,5 heures par semaine comme conseillère marketing spécialisée en rédaction et en communications pour une entreprise établie dans le Vieux-Montréal. Heureusement pour moi, les heures sont flexibles et mon patron est très compréhensif par rapport à mon statut de maman monoparentale désorganisée et souvent en retard. J’ai la possibilité de travailler à la maison quand ma fille est malade ou pour compenser mes retards. Peu importe l’heure à laquelle je rentre le matin, je dois quitter à 17 h pour aller chercher ma fille à la garderie avant 18 h, donc il arrive que je dois travailler 1 ou 2 heures les soirs ou le week-end pour compléter ma semaine. »

Maman de 2 (3 et 6 ans) – Jessica B.
« Je travaille 35 heures semaine et pas toujours sur horaire stable, parfois la fin de semaine, le soir ou la nuit (j’accepte seulement si je n’ai pas les enfants). Je voyage beaucoup pour me rendre au travail, plus d’heures tous les matins/soirs.  »

Maman de 3 (3, 4 1/2 et 6 ans) – Chantal
« Je ne compte plus mes heures travaillées, elles sont trop nombreuses!   »

Maman de 4 (16 mois, 3, 4 et 6 ans) – Josée
« C’est moi qui planifie et cuisine tous les repas, je fais tout le lavage et séchage, je passe la balayeuse et la moppe. Mon conjoint sort les vidanges et poubelles. Ici, c’est loin d’être 50-50, je dirais que je fais 80% et même plus des tâches quotidiennes. »

Maman, boulot, dodo - Maman de 1, 2, 3 ou 4 enfants, c’est si différent?
Crédit : Catherine Moquin

De 1 à 10, à combien te sens-tu zen au quotidien?

Maman de 1 (3 ans) – Laurianne
« Je dirais 3. Je suis parfois fâchée avec moi-même à cause de mon manque d’organisation, mais j’essaie de me donner une chance, parce que je n’ai pas choisi d’avoir un TDA et parce que je travaille fort pour compenser les effets négatifs. Je suis souvent épuisée parce que je dors peu; je termine souvent le ménage et la vaisselle très tard le soir. Malgré tout ceci, l’ambiance est beaucoup plus zen et positive à la maison depuis ma séparation : j’en vois les bienfaits non seulement sur mon humeur et ma joie de vivre, mais également sur le comportement de ma fille. Je suis donc relativement zen pour une maman monoparentale qui court comme une perdue! De plus, mes parents m’aident beaucoup et le mari de ma mère garde ma fille tous les mardis soirs pour me permettre de chanter dans un ensemble vocal. Ils comprennent que c’est primordial pour ma « zénitude » de faire une activité non-parentale qui me passionne et de « sortir le méchant » en m’époumonant avec d’autres personnes qui me sont chères. Bref, je reste optimiste et enjouée! »

Maman de 2 (18 mois et 4 1/2 ans) – Jessica N.
« Échelle de zénitude : 6. Elle varie par contre de jour en jour. Souvent je suis à 8 à la maison, mais au travail il se passe des situations et ma surcharge de travail actuelle, vu la réforme Barrette, peut facilement descendre à 3-4 dans une journée et m’affecter jusqu’au coucher des enfants, où je peux enfin respirer. Je gère le tout en prenant le temps que j’ai besoin après le dodo. Je peux me coucher tôt (22h30-23h) ou tard (1h3-2h AM) meme si ca me procure un 2h30-3h de sommeil pour faire déconnecter ma tête de la réalité et calmer le hamster. Je peux surfer le web, regarder des téléséries, travailler la photographie, dessiner, renforcer mes connaissances, discuter sur des forums de discussions, lire… mais ma douche quotidienne est LE moment de relaxation qui me permet d’aller me coucher zen et disposée à recommencer le lendemain. »

Maman de 3 (3, 4 1/2 et 6 ans) – Chantal
« Mon niveau de zénitude varie en fonction de beaucoup (peut-être trop) de facteurs. Oui, je suis parfois à bout. Parfois c’est la fatigue qui me rend à bout, parfois c’est l’état lamentable de la maison et d’autres fois c’est le trop-plein d’entendre les filles chialer/se chicaner. Ça m’arrive de « péter ma coche » mais j’essaie maintenant de me retirer avant que ça arrive. Je trouve ça injuste pour tout le monde de leur faire vivre le tout alors ça m’arrive de m’embarrer dans ma chambre pour voir du calme. J’ai eu un automne mouvementé avec beaucoup d’événements difficiles et j’ai plusieurs professionnels qui m’ont dit qu’étant maman à la maison, je dois sortir de mon environnement au moins une fois par semaine, prendre du temps pour moi car j’ai très peu de moments seuls ou simplement avec d’autres adultes. Je n’ai pas de pause pour dîner ni de temps pour « décanter » de ma journée à mon retour du travail. Mon environnement reste toujours le même et je suis toujours minimalement accompagnée de 2 petites filles et ce, partout où je vais, 7 jours sur 7.  J’essaie de trouver l’équilibre dans tout ça, de trouver du temps pour moi, de faire des choses que j’aime mais aussi de passer beaucoup de temps avec ma famille. »

Maman de 4 (8, 20 mois, 4 et 6 ans) – Jessica L.
« Environ 6/10 car je suis plus souvent qu’autrement stressée et toujours à la course. Je me repose rarement : j’aime bien organiser mon environnement et le contrôler à la perfection! Je laisse parfois de côté mon ménage pour passer du temps avec mes enfant ou mon mari. Je gère mal le stress, mais je me dis qu’une mere parfaite n’a pas d’enfant et une épouse parfaite a vécu dans les année 40 a 65 ( reine du foyer). J’aime trop la vie sociale, avoir des amis et rire que de me réveiller avant les enfants pour faire mes planchers et me préparer ou de passer la journée devant mes chaudrons. Pourtant ma vie ne serait pas complète sans mes enfants qui me réveillent à 5:00 le matin, sans les jouets qui traînent, sans ma pile de linge que j’ai plié ce matin et que je n’ai pas eu le temps de ramasser vu que j’ai couru les spéciaux d’épicerie pour faire des économies. Jamais je ne changerais ma vie! Je suis une maman qui aime la vie qu’elle a malgré son épuisement! »

 

Au final, nous sommes toutes un peu pareilles, peu importe notre situation. Certaines doivent se battre pour faire avancer certaines aspects de leur vie, d’autres acceptent les choses comme elles viennent et vivent un peu plus zen leur quotidien. Merci aux mamans qui ont participé, vous êtes toutes inspirantes!

Vous reconnaissez-vous dans l’une de ces mamans?

Julie Rochon

La fille derrière la création de Maman, boulot, dodo, c’est moi. Écrire est la chose que j’aime le plus au monde, après ma famille bien entendu. Ce blogue est projet inespéré dans ma vie et j’y laisse mes états d’âmes, coups de cœur et coups de gueule concernant la famille, mon rôle de maman, la vie professionnelle et bien plus encore. Je suis aussi rédactrice Web à Julie Rochon | Rédaction et réseaux sociaux.

5 Replies to “Être maman de 1, 2, 3 ou 4 enfants, c’est si différent?”

  1. Ici je suis maman de 3 (7 ans et demi, 5 ans et 2 ans) dont au moins 1 enfant différent (possiblement 2). Mes deux plus jeune vont au CPE (3 enfants avec grands besoins de bouger dans un appartement avec voisins intolérant…). Mon grand est à la maison avec moi, car nous faisons l’école-maison.
    Depuis peu, nous avons changer nos horaires, ce qui fait que je garde l’auto le matin, nous allons porter les 2 petits au CPE à 7 heures et porter mon conjoint à son travail. Les autres jours, il s’occupe d’aller porter les petits au CPE. Ce qui fait que nous sommes 2 le matin yé!

    Il rentre du travail entre 15h et 15h30 (je vais le chercher quand j’ai l’auto, 20 minutes versus 1h de bus-métro-bus) et nous allons chercher les enfants au CPE.

    Les souper sont fait à deux. En fait, mon conjoint cuisine et je m’occupe des enfants (et des chicanes!).

    Pour les dodo, je couche la petite vers 19h. Les deux grands sont en jeux calme dans leur chambre avec papa. Puis papa fait l’histoire au 5 ans pendant que le grand préfère lire dans son lit. Ils sont tous coucher pour 20h.
    C’est là que je peux (et mon conjoint aussi!) relaxer 🙂

    Pour le ménage, le gros ce fait la semaine et sinon, le reste en famille. Les enfants adorent faire le ménage 🙂

    1. Les enfants adorent faire le ménage? Wow! Quelle est la recette dites-moi? 😉 Bravo, c’est beaucoup de travail fait en collaboration, ce doit être encourageant!

  2. La même chose à 1,2,3 ou 4? Bien évidemment que non, mais pas non plus un oui. C’est différent! J’en ai eu 1 pendant 3 ans, et puis 2, et 3 et maintenant 4! C’est drôle mais avec le premier, j’ai dû boycotter l’épicerie pendant plusieurs mois parce que je n’arrivais pas à gérer la crise du bacon parce que je ne voulais pas qu’il touche tous les fruits. Je ne me risque que rarement seule avec les 4 parce que je reviens avec des trucs bizarres dans mon panier mais il n’est pas rare que j’y aille avec 2 ou 3 et ça se passe presque toujours sans anicroche. Mais je pense qu’avec le nombre d’enfants vient autant d’avantages que de désagréments. Partir avec 4, à l’hôtel: bonne chance pour trouver une chambre qui nous acceptera tous les 5 sans que ça ne coûte les yeux de la tête. Par contre, on peut se faire une partie de soccer familiale n’importe quand! Mais je dois dire que si je n’avais pas eu un homme impliqué comme il l’est, je ne crois pas que j’en aurais eu autant!

  3. Hello maman de 3 enfants. 7, 5 et 3. Chez nous (en Suisse), le grand va à l école tous les jours sauf le mercredi après midi. Je travaille les mardis mercredis et jeudis matin et je l amène à l accueil extrascolaire avant l école à 7:00. Les deux autres sont amenés par papa chez grand maman. Mon mari réceptionne tout le monde à midi et les fait manger (repas maison concocté la veille). Pour les tâches ménagères je gère solo sauf tonte du gazon, y compris les activités extrascolaires. Je n ai pas de femme de ménage (je préfère offrir plus d activité à mes enfants) et je suis maniaque.

    1. Le partage des tâches, c’est bien! Vous avez une vie bien occupée! 😉

Laisser un commentaire