Couple et parents à la fois : pas toujours facile!

Maman, boulot, dodo | Couple et parents à la fois : pas toujours facile!

Alors que pour plusieurs l’arrivée d’un enfant a confronté le couple à des changements qui les ont fait s’éloigner, j’étais fière de dire à tout le monde que, dans notre cas, ça nous avait rapprochés. Et c’était vrai.

On en a passé des heures à regarder avec fierté notre enfant faire ses premiers mouvements, ses premières réactions, ses premiers balbutiements. On s’est fait des high five chaque fois qu’il a franchi une étape déterminante de son développement.

Nous n’étions plus seulement deux personnes qui s’aimaient et vivaient ensemble, nous étions maintenant une famille. Et nous en étions bien fiers.

Une routine réconfortante

Durant mon congé de maternité, malgré le stress de l’inconnu et la fatigue des nuits blanches, nous nous sommes entraidés, nous étions solidaires. Un vrai team de feu.

Durant le jour je t’envoyais pleins de photos par texto pour te montrer ce que notre enfant faisait. Tu avais hâte de rentrer le soir pour nous retrouver.

La vie suivait son cours, tranquillement et sans pression. J’avais du temps pour moi durant les siestes de bébé, j’avais même le temps de tenir la maison propre (genre). Je commençais à préparer le souper vers 16h, sans stress. Nous soupions tôt et avions du temps de qualité en famille. Bébé se couchait tôt, ça nous donnait en prime du temps rien que pour nous deux.

Maman, boulot, dodo | Couple et parents à la fois : pas toujours facile!
Crédit photo : RyanMcGuire/Pixabay

Dur retour à la réalité

Puis le temps d’intégrer notre enfant à la garderie est arrivé, en prévision de mon retour au boulot. Dieu sait que j’ai anticipé ce moment. J’avais raison. Il s’est passé quelque chose par la suite… je ne sais pas comment l’expliquer; nous avons commencé à nous éloigner. C’était à peine perceptible au début. Mais ça s’est dégradé.

Retourner travailler, suivre un horaire précis, déranger ma routine rassurante des 12 derniers mois, me lever chaque nuit, courir tout le temps m’a apporté un stress que je n’avais jamais vécu auparavant.

Maintenant que notre enfant est plus vieux, plus excité et plus prenant aussi, j’ai de la broue dans le toupet et mon niveau de patience est à zéro.

J’ai toujours l’air fâchée. Je chiale, je crie même. Et c’est toi qui écope. Et c’est moi qui se sent mal. Notre vie n’est plus au beau fixe. Je me suis même demandé si être mère était fait pour moi. Peut-être que je n’avais pas les qualités requises pour supporter tout ça?

Notre couple, la fondation de notre famille

J’ai choisi d’avoir un enfant avec toi, ce n’est pas pour baisser les bras devant certaines difficultés. Mais on ne se comprend pas. Je trouve que tu n’en fais pas assez, tu trouves que j’exagère. Je ressens une pression immense de tout porter à bout de bras, tu me regarde aller sans rien dire. On boude chacun dans notre coin en attendant que ça passe.

Les hommes et les femmes ne sont peut-être pas faits pour vivre ensemble, après tout. Mais garder notre famille unie reste important pour nous. Pas à n’importe quel prix, mais on veut que ça fonctionne. Entre la folie de nos jobs parfois stressantes, la fatigue accumulée et l’envie de prendre du temps pour soi, on s’est oubliés. Et c’est triste.

On essaiera, encore et encore, que ça fonctionne. Probable qu’un moment donné le nuage qui s’est arrêté au-dessus de nos têtes laissera enfin la place au beau temps. Et à ce moment-là on se retrouvera, le coeur plus léger.

Avez-vous vécu des moments plus difficiles en couple après l’arrivée des enfants?

 

Julie Rochon

La fille derrière la création de Maman, boulot, dodo, c’est moi. Écrire est la chose que j’aime le plus au monde, après ma famille bien entendu. Ce blogue est projet inespéré dans ma vie et j’y laisse mes états d’âmes, coups de cœur et coups de gueule concernant la famille, mon rôle de maman, la vie professionnelle et bien plus encore. Je suis aussi rédactrice Web à Julie Rochon | Rédaction et réseaux sociaux.

Laisser un commentaire