Le premier jour du reste de ma vie : 1 an après

Le premier jour du reste de ma vie : 1 an après | Maman, boulot, dodo

Un an… Wow. Comme le temps passe (trop) vite!

Je relis ce texte écrit à mon premier matin sans emploi et je me trouvais bien zen. Les temps ont changé, moi aussi.

Depuis que j’ai quitté le monde corporatif, j’en ai vécu des hauts et des bas. Beaucoup de bas.

Ben voyons, qu’est-ce que tu peux bien vivre de si pire, tu es à la maison à journée longue!

Mouin.

Voir les choses autrement

Disons qu’aujourd’hui je vois d’un autre oeil le fait de travailler en solo, d’avoir une entreprise à faire rouler. L’argent ne pousse effectivement pas dans les arbres comme je le croyais quand j’étais petite. Oh que je comprend maintenant!

C’est beaucoup de travail. B.E.A.U.C.O.U.P.

Y avoir le moindrement réfléchi, j’aurais eu peur. Parce qu’au-delà de la liberté de me lever à l’heure que je veux (aka 6h am grâce à fiston), de faire mon propre horaire et de ne pas me sentir coupable (ou presque) de manquer le travail à cause d’un enfant malade, il y a tout le reste :

  • Les journées coupées (travaille très tôt et très tard, en plus de sa journée)
  • Toujours penser à son entreprise
  • Stresser pour l’argent
  • Occuper tous les rôles (marketing, communications, finances, gestion, etc.)
  • Trouver des clients
  • Et 4 millions d’autres petites choses à prendre en considération au quotidien

Suis-je vraiment à ma place?

Le syndrome de l’imposteur, je l’ai fréquemment. Je me pose constamment des questions sur ma façon de faire, d’être, l’impact de mes décisions sur ma famille.

Ce qui me fait continuer à persévérer ce n’est ni l’horaire ni la liberté : c’est ma passion pour ce que je fais au quotidien. Parce que je trippe à écrire toute la journée et aider des entrepreneures à être plus visibles sur le Web.

Mon idée de départ a évolué avec le temps. J’ai changé. Elle aussi. Oui je vis un certain stress avec mon entreprise et il y a quelques frictions dans le couple quand on parle d’argent, mais je suis heureuse de mon choix.

Autant personnellement que professionnellement.

Je suis plus détendue au quotidien mais je travaille plus fort que lorsque j’étais employée. Et ça ne me dérange pas du tout parce que j’aime ce que je fais. Et si je n’aime pas ça, hé bien je ne le fais pas. Aussi simple que ça! Mes journées de fou ne sont pas du travail, mais du plaisir. Du gros plaisir. Et c’est ça dans le fond être libre : faire ce qu’on aime.

Soyez donc heureuses, vivez vos rêves. Vous ne le regretterez pas.

Promis.

 

Julie Rochon

La fille derrière la création de Maman, boulot, dodo, c’est moi. Écrire est la chose que j’aime le plus au monde, après ma famille bien entendu. Ce blogue est projet inespéré dans ma vie et j’y laisse mes états d’âmes, coups de cœur et coups de gueule concernant la famille, mon rôle de maman, la vie professionnelle et bien plus encore. Je suis aussi rédactrice Web à Julie Rochon | Rédaction et réseaux sociaux.

2 Replies to “Le premier jour du reste de ma vie : 1 an après”

  1. Bonne fête ma belle! Je suis bien heureuse d’avoir partagé un bout de chemin (avance-recule😅) avec toi! Tu fais ta place dans ce beau monde entrepreneurial et tu peux aider beaucoup d’autres entrepreneures à s’élever 😍

    1. Merciiii Kim! 🙂

Laisser un commentaire