Le looping : pour une année scolaire simplifiée

Le looping : pour une année scolaire simplifiée | Maman, boulot, dodo

La rentrée scolaire est déjà derrière nous, autant pour les enfants, les parents que les enseignants. En fin d’année dernière, ces derniers ont choisi le niveau qui sera le leur au moment où on se parle. Pour ma part, j’ai décidé de garder mes élèves pour une seconde année consécutive et de faire, dans mon jargon du milieu de l’éducation, du looping. Peut-être votre enfant vivra-t-il cela cette année. Souvent, ça fait le bonheur des petits et de leurs parents. D’autres fois, ces derniers se questionnent un peu sur cette façon de faire. Dans ce billet, je veux simplement vous exposer les raisons pour lesquelles j’ai choisi de conserver mon groupe cette année.

Le looping : pour un retour à l'école simplifié | Maman, boulot, dodo

Une façon de gagner du temps

Au début de l’année scolaire, les élèves et leur enseignant doivent apprendre à se connaître, à voir les limites des uns et des autres, à assimiler la routine de classe. Tout cela ne se fait pas en criant Ciseaux! Ce long processus peut facilement prendre jusqu’à un mois et demi. Cette étape prendra beaucoup moins de temps pour mes élèves et moi cette année. Nous aurons à reprendre la routine scolaire et à laisser celle de l’été filer, mais le travail sera moins essoufflant.

Allez hop! au travail

En quittant mon groupe en juin dernier, j’ai su ce que je devrais revoir en début d’année en termes de notions de mathématiques et de français. Je pourrai donc rapidement revoir tout ça pour solidifier les bases de chacun de mes cocos avant de commencer à voir notre nouvelle matière. De cette manière, nous pourrons nous retrousser les manches plus rapidement et nous mettre au travail.

Répondre rapidement aux besoins particuliers

Sans doute en avez-vous entendu parler, notre Ministère croit à l’intégration des élèves en difficulté dans les classes régulières. Qui dit difficultés, dit souvent plan d’intervention. Lors d’une rentrée «ordinaire», je dois étudier les dossiers de mes élèves pour rapidement mettre en place ce qu’il faut pour combler les besoins de mes cocos en difficulté. Cette année, j’aurai à le faire seulement pour me rafraîchir la mémoire, mais je sais déjà comment répondre aux besoins de chacun dès les premiers jours. Du temps de gagné.

Ah! cette anxiété

De l’anxiété, qu’est-ce que c’est donc? Je pourrais vous en parler durant des heures, vous le savez. Nos petits n’y échappent pas. Changer d’enseignant et de camarades de classe est une source de stress pour plusieurs. Ils doivent s’y habituer et personne ne meurt de ça, vous le savez, et moi aussi. Cependant, si je peux réduire un peu leur anxiété de la rentrée, ben je me dis, go!

La relation prof-élève

Nous passons 5 heures par jour ensemble pendant 10 mois. C’est beaucoup de temps passé à apprendre, à discuter, à se confier. Cet été, je me suis ennuyé de mes cocos. J’étais habituée à les avoir près de moi au quotidien. L’inverse est vrai aussi. Cette relation privilégiée entre eux et moi ne s’est pas faite facilement avec chacun d’eux. Certains ont besoin de ce lien affectif pour mieux se comporter et mieux performer. Certaines recherches démontrent une hausse des résultats de certains élèves en écriture et en mathématiques dans un contexte de looping. On serait fou de ne pas tenter le coup.

La relation parents-enseignant

Comme c’est précieux ce lien entre vous et l’enseignant de votre enfant! C’est la clé du succès, rien de moins. C’est difficile pour vous également de comprendre le fonctionnement de l’enseignant en classe. Quelles sont ses attentes envers vous pour soutenir les élèves? À quoi s’attend-il comme implication dans les leçons et devoirs? Comment intervient-il en cas de problème? Tout cela, les parents de mes élèves le sauront dès le début de l’année. Nous nous connaissons déjà, c’est tout un avantage.

Si vous vous apprêtez à vivre cela avec votre enfant, soyez assurés des bienfaits de cette pratique. Si vous avez des inquiétudes, communiquez avec l’enseignant dès le début de l’année. Il pourra sans aucun doute vous rassurer.

Bonne année scolaire!

 

Annie Arseneault

Annie Arseneault

Maman de deux enfants, Annie enseigne au primaire et est de retour au travail après son second congé de maternité. Elle nous fait découvrir sa vision de la vie de famille et aborde des aspects de son statut de mère avec une pointe d’humour et un regard franc.
Annie Arseneault

Laisser un commentaire