Née hier… et déjà inscrite à la maternelle!

Née hier... et déjà inscrite à la maternelle! | Maman, boulot, dodo

Eh oui! V’là que ma grande souffle 5 chandelles sur son gâteau. Un beau moment, une belle étape. Mais… parce que oui, il y a un MAIS! En dehors du traditionnel « le temps passe vite en bazouelle », c’est déjà le temps de l’inscrire à la maternelle.

Elle a hâte, même si elle est triste de quitter son éducatrice qu’elle aime tant et de ne plus voir son frère toute la journée. Toujours bon de se rappeler qu’il passe leur temps à se chicaner à la maison. J’adore la complexe relation fraternelle qu’est la leur. #sarcasme

Ceci étant dit, je n’ai pas envie de l’inscrire à l’école.

Mon chapeau de prof remisé

Oublions mon travail. Mettons de côté cette carrière que j’adore. Ne pensons plus à la confiance que j’ai envers notre réseau scolaire public.

Je suis la maman seulement en ce moment. La maman anxieuse. Je ne veux pas aller à sa future école mettre son nom dans le système.

Pourquoi? Simplement parce que j’ai l’impression de la propulser dans un monde trop grand pour elle. Dans une structure plutôt rigide où elle sera évaluée, scrutée à la loupe dans sa manière d’interagir avec les autres, d’écrire son nom, de compter, de dessiner, de découper, etc.

Pis les enfants, c’est méchant. Oui, oui! Ils le sont. Et ma fille aussi peut l’être, je le sais. Je ne la mets pas sur un piédestal, je ne veux pas vous convaincre qu’elle défèque de l’or. Ça ne me tente pas de la consoler quand elle reviendra en me disant qu’un ami ne veut pas jouer avec elle. Qu’elle n’a pas été invitée à la fête de la petite brunette. Que le petit blondinet lui a dit que son chandail était laite.

Bref, j’aimerais dont ça qu’elle ne vive pas de rejet, ne reçoive pas d’insultes.

Née hier... et déjà inscrite à la maternelle! | Maman, boulot, dodo
Crédit : Laterjay/Pixabay

J’ai lu dans vos pensées…

Je sais ce que vous vous dites présentement.

« Je ne suis pas la première à vivre l’entrée à la maternelle de son enfant. »

 

« Que je ne pourrai pas la protéger de tout dans sa vie. »

 

« Elle doit apprendre à s’affirmer, à prendre sa place, à socialiser ».

 

« Est prof bazouelle, a devrait avoir confiance. Elle sait comment ça se passe. »

N’empêche, c’est ma première enfant à faire le saut dans le système scolaire.

Le positif dans tout ça

J’adooooooooore magasiner des fournitures scolaires et je sais qu’elle sera comme moi de ce côté-là. Ce sera le début d’une belle tradition de magasinage entre filles.

Et c’est un bonheur démesuré pour moi de regarder mes enfants progresser, faire des découvertes, grandir. J’ai déjà hâte d’aller la chercher à l’école et me raconter ce que madame X a dit ou fait mieux que moi. 🙂

Difficile pour le coeur de maman de voir son enfant franchir les étapes de sa vie, les unes après les autres. C’est la nostalgie des étapes déjà franchies qui m’assaille.

En attendant septembre, je vais aller regarder les photos de bébé de ma fille pour m’aider un peu.

 

Et vous, comment avez-vous vécu la rentrée de vos enfants à la maternelle? Ou comment prévoyez-vous la vivre si cette étape s’en vient pour vous aussi?

 

Annie Arseneault

Annie Arseneault

Maman de deux enfants, Annie enseigne au primaire et est de retour au travail après son second congé de maternité. Elle nous fait découvrir sa vision de la vie de famille et aborde des aspects de son statut de mère avec une pointe d’humour et un regard franc.
Annie Arseneault
(Visited 73 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire